Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chine : les dirigeants ont leurs propres produits alimentair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Chine : les dirigeants ont leurs propres produits alimentair   Jeu 2 Oct - 23:29


Chine : les dirigeants ont leurs propres produits alimentaires sécurisés !

En plein scandale du lait frelaté chinois, on découvre que le conseil
des affaires d'Etat chinois avait créé en 2005 un circuit de
distribution de produits alimentaires réservé aux seuls hauts
fonctionnaires et autrement plus exigeant en matière de sécurité que le
réseau dévolu au peuple.


« Notre lait a été mille et une fois vérifié puisque c'est le lait des astronautes chinois. »
C'était le slogan publicitaire du géant laitier chinois Sanlu. La Chine
s'apprête, en effet, à envoyer jeudi son premier homme dans l'espace.
Mais pour Sanlu, à l'origine du scandale du lait contaminé, le retour
sur terre a été beaucoup plus rapide que prévu. En Chine, l'expression « mille et une fois » est désormais devenue une blague détournée pour désigner les mensonges des autorités.

Et en matière de mensonge, les dirigeants chinois en connaissent un
rayon. Ainsi, sans doute conscient des faiblesses du système de
sécurité alimentaire chinois, le conseil des affaires d‘État a créé, en
avril 2005, dans la plus grande discrétion, un nouveau réseau interne
de production et de distribution de produits alimentaires. Son nom? «Le
centre de la distribution spéciale des produits alimentaires du conseil
des affaires d'État» comme le révèle sur son blog le dissident Cai Chongguo.
Son rôle? Abreuver les seuls hauts fonctionnaires en denrées
sécurisées. Le centre dispose de bases de production spéciales dans les
13 provinces et les exigences de sécurité alimentaire y seraient
autrement plus rigoureuses que celles appliquées aux produits qui
alimentent les masses populaires. Etonnamment, le site web de
l'entreprise est fermé depuis le 19 août. Soit peu après la découverte
par les autorités chinoises de l'existence de lait contaminé à la
mélamine (un composé chimique utilisé, sous forme de résine, pour
fabriquer des colles et des plastiques).

L'importation de lait suspendue dans de nombreux pays

De quoi faire rebondir une fois de plus le scandale du lait frelaté,
feuilleton fleuve qui apporte chaque jour son lot de révélations dans
une Chine en proie à la panique. De fait, au pays du rejeton unique, où
l'enfant est célébré comme un « petit empereur », parfois même qualifié
de « petit soleil », les services pédiatriques sont pris d'assaut, les
parents réclamant parfois plusieurs radiographies des reins de leurs
enfants. Le scandale tourne au drame national. Et se révèle dramatique
pour l'image de la Chine, d'autant qu'il intervient après une série
noire - raviolis au pesticide, peinture pour jouets au plomb,
dentifrice au glycol…
Le Burundi, le Maroc, Taïwan, Hong-Kong ont d'ores et déjà
stoppé leurs importations de lait chinois. En France, la DGCCRF a
commencé des opérations de contrôle dans tous les magasins pouvant
vendre du lait, par mesure de sécurité. « Il n'y a aucune raison de s'inquiéter », précise
la DGCCRF. Et il y a fort à parier que la pression de l'opinion
publique internationale participe d'un renforcement à l'étranger des
contrôles sanitaires sur tous les produits chinois.

L'étouffement des informations

Mardi, les médias chinois révélaient que l'entreprise Sanlu avait
commencé à recevoir des plaintes concernant les effets de son lait
maternisé dès décembre 2007. Pourtant la direction n'a réalisé aucun
test avant juin 2008, et n'a alerté les autorités locales que le 2 août
dernier. Ces dernières auraient attendu le 9 septembre pour en informer
les autorités centrales supérieures. Quant au retrait de la vente du
produit toxique, il n'aurait sans doute pas eu lieu sans l'intervention
de la Nouvelle-Zélande (qui détient des parts de Sanlu, le fabricant de
lait incriminé).
Bien entendu, les indélicats locaux ont été punis. Le président chinois, Hu Jintao, a fustigé ces responsables «qui ont perdu le sens des principes, de l'intérêt général et des responsabilités» et le premier ministre, Wen Jiabao, a dénoncé «un manque d'éthique professionnelle et sociale»
ajoutant que son gouvernement se servirait de la crise comme d'une
opportunité pour améliorer les contrôles de sécurité des produits.

La mélamine, un usage courant ?

Pendant ce temps, sur le web chinois, les internautes mènent leur
propre enquête afin de remonter les filières de la mélamine : acte de
malveillance isolé ou procédé industriel - la mélamine permet de fausser la teneur en protéines des produits laitiers lors des contrôles sanitaires

D'après Les observateurs de France 24,
les autorités chinoises pencheraient évidemment pour la première
hypothèse. Dans le Hebei, deux fermiers qui fournissaient des grandes
entreprises ont été arrêtés. Les blogueurs chinois sont beaucoup plus
circonspects. Certains affirment que les autorités chinoises étaient
également au courant du problème depuis des semaines.

En Chine, rien ne change

Reste une question : dans cette Chine qui sacralise l'enfant unique, au
moment où éclate un scandale susceptible de toucher toutes les classes
sociales et plus seulement les seuls ouvriers et villageois, le pouvoir
s'en tirera-t-il cette fois à si bon compte ? La sinologue Marie
Holzman le pense : «
Il ne faut pas confondre les Chinois et le système. On dit
régulièrement que face à l'opinion publique, le pouvoir chinois va
changer. Les Chinois évoluent, mais le pouvoir chinois n'évolue pas. Je
dirai que ça a changé seulement lorsque la situation aura vraiment
changé. Aujourd'hui la réalité c'est que ce scandale aurait dû éclater
pendant les Jeux Olympiques et qu'il a été étouffé. La vérité a été
cachée. Le pouvoir central se dédouane de toute responsabilité, comme
il l'a toujours fait, en écartant des responsables locaux. Les journaux
d'État jouent leur rôle en dénonçant la corruption mais cette «
transparence » ne vaut que tant qu'elle ne remonte pas jusqu'aux plus
hautes autorités ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Chine : les dirigeants ont leurs propres produits alimentair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix des produits MAC
» Fabriquer ses produits d'entretien
» Couches et produits de beauté bio
» Sante/hygiene - vos produits preferes en pharmacie ou paraph
» Bonjour, je cherche à acheter des produits GOSH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: