Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Le fait du prince"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: "Le fait du prince"   Ven 19 Sep - 17:41

Dix heures de garde à vue: procédure habituelle ou nouveau fait du prince?



Dix heures de garde à vue pour avoir roulé sur le pied d’une proche de Nicolas Sarkozy. Présentée comme ça, l’étrange affaire révélée ce jeudi matin par RTL suscite la polémique. Est-ce pour autant une procédure hors norme?

Les faits d’abord. Mardi à 17h, avenue Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement parisien,
un artiste-peintre de 78 ans roule accidentellement sur le pied d'une
fillette de 8 ans qui est en train de traverser. Alors que la petite
est transportée à l’hôpital pour des examens, notre peintre est
embarqué par la police sur réquisition d’un magistrat du parquet de
Paris. Après des dépistages d’alcoolémie et de drogue, il ne sortira de
garde à vue qu’à deux heures du matin, mercredi.

La fille de la demi-sœur de Nicolas Sarkozy

Au commissariat, on apprend que l’enfant blessé, qui finalement s’en
tirera avec un gros hématome, est la fille de la demi-sœur de Nicolas
Sarkozy. «J’ai bien compris en garde à vue que je n’avais pas roulé sur
n’importe qui», dira le peintre, qui pointe ainsi une coïncidence
troublante entre la durée importante de son séjour chez les policiers
et le nom de sa victime. Deux semaines après l’affaire de la villa
corse de Christian Clavier, une conclusion semble s’imposer: il ne fait
pas bon d’importuner les proches de Nicolas Sarkozy, voire de leur
rouler dessus.

Cette assertion est-elle justifiée? Un officier de police interrogé par
20minutes.fr relativise: «C’est une procédure classique en cas de
délit. La fillette était sur un passage piéton, l’homme a commis une
faute de conduite. Il y a une non-observation des règles de prudence,
ce qui est répréhensible. Il a été placé en garde à vue le temps qu’on
procède aux examens de la fillette et aux dépistages sur lui.» Mais
pourquoi cela a-t-il pris autant de temps? «Malheureusement, cela prend
beaucoup de temps pour faire les dépistages au service spécialisé de l'hôpital de l’Hôtel-Dieu explique l’officier, c’est souvent long et pénible.»

«Cela n’a pas eu de conséquences sur la procédure»

Et si c’est un proche de Nicolas Sarkozy? «Les policiers ont été
informés très rapidement de ça, il y a eu pas mal de coups de téléphone
au commissariat, confie l’officier. Quand le membre d’une famille
connue est concernée, ça provoque toujours ce genre d’animation. Mais
ça n’a pas eu de conséquences sur la procédure, qui est celle d’un
accident de la circulation avec une sérieuse faute de conduite. Tout ça
n’a rien à voir avec l’affaire Clavier, où il y a eu une intervention directe du ministère de l’Intérieur.»

Un policier reconnaît que le peintre «a pu voir que ça vibrionnait au
commissariat. Mais vous savez, quand on passe autant de temps en garde
à vue et qu’on apprend qu’il n’y a pas eu de conséquences graves...
nous avons souvent des récriminations qui remontent, qu’il y ait une
personne connue concernée ou non.»

Secrétaire général de l’Union syndicale de la magistrature,
Laurent Bedouet invite à la prudence. «Tout dépend vraiment de
l’appréciation des policiers sur l’infraction. S’ils jugent qu’il y a
un défaut de maîtrise du conducteur, qu’il a un comportement bizarre,
des yeux brillants, ils peuvent l’embarquer pour un contrôle
d’alcoolémie. La garde à vue concerne les délits: coups et blessures
involontaires, délit de fuite... Mais la frontière est parfois ténue
entre la contravention et le délit, il y a des histoires de ce type
tous les jours en France et en Navarre.» On peut donc finir par hasard
en garde à vue, coup de fil du Président ou pas.

Comme notre président l'avait dit pour l'affaire clavier :" ce n'est pas parce qu'ils sont mes amis qu'ils doivent avoir moins de droit". Habile, comme à son habitude d'avocat. Mais en langage politique cela veut très certainement dire :"c'est parce qu'ils sont mes amis qu'ils ont plus de droits". En tout état de cause, rouler sur le pied d'un piéton, ami ou pas ami du président, est une faute. Mais je crains que, si l'un des amis de notre président, me roulait sur le pied, que ce ne soit moi qui soit mis en garde à vue avec suspicion de marcher en état d'ébriété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
"Le fait du prince"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sasha Ward - "Ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse"
» Le cake "vite fait" de Minouche
» "Dali fait le mur" avec 22 artistes de Street art à Montmartre
» Noëlle Perna - "Mado fait son show" L'intégrale du spectacle
» Alma Adilon Lonardoni "Il fait si bon veillir"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Le Sarkophage-
Sauter vers: