Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Mer 23 Juil - 11:57

Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !

« Qui sont les bénéficiaires du bouclier fiscal à 60 % ? », s'interroge
le journal Le Figaro, faisant allusion aux contribuables qui ont
touché, sur les impôts directs payés en 2007, un chèque de
remboursement, correspondant aux sommes dépassant 60 % de leurs revenus.

Dans un tableau émanant du ministère du Budget, la réponse attendue
saute aux yeux : une minorité de riches. Sur 12 288 contribuables
concernés, qui ont perçu un remboursement total de 190,8 millions
d'euros, 479 en ont à eux seuls touché 117,8 millions, soit près de
62 % de la somme totale reversée. Ce cadeau s'élève donc en moyenne à
près de 246 000 euros pour chacun d'eux.

Quant aux ménages les plus modestes concernés eux aussi par le bouclier
fiscal à 60 %, ils sont 8 715, propriétaires de leur maison ou d'un
terrain agricole, non imposables en raison de leur faible
revenu, à s'être vu rembourser tout ou partie de la taxe foncière, soit
en moyenne 689 euros chacun. Le total de leurs chèques représente
d'ailleurs à peine plus de 3 % du budget consacré aux
remboursements dus au bouclier !

Le nouveau bouclier offert par Sarkozy, qui s'applique aux impôts payés
cette année, est encore plus avantageux pour les plus riches puisqu'il
limite ceux-ci à 50 % des revenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Mer 23 Juil - 21:41



queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Jeu 8 Avr - 0:24

Le bouclier fiscal n'a pas stoppé l'exil des plus riches contribuables

821
contribuables redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)
ont quitté la France en 2008, malgré l'instauration du bouclier fiscal à 50%. 312 expatriés sont en revanche revenus.



Pièces d'euros (Sipa)

A qui profite le bouclier fiscal ? Le ministre François Baroin a présenté des chiffres provisoires, mardi 6 avril, devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

Selon Le Figaro, 821 contribuables redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ont quitté la France en 2008, malgré l'instauration du bouclier fiscal à 50%, tandis que 312 expatriés fiscaux sont revenus.
En 2007, quand le bouclier fiscal plafonnait les prélèvements à 60%
des revenus, 719 contribuables avaient quitté la France, soit moins
qu'en 2008 où il a pourtant été porté à 50% des revenus, souligne le
site du Figaro, qui dit s'être procuré des chiffres du ministère du Budget.
Le flux des départs était toutefois plus important avant la mise en
oeuvre du bouclier en 2007. Ainsi en 2006, 846 redevables de l'ISF se
sont exilés.

Par ailleurs, 312 expatriés fiscaux sont revenus en France en 2008, contre 246 en 2007, ajoute le site.
Le gouvernement a toujours affirmé que le bouclier fiscal visait à
favoriser le retour des capitaux expatriés et à dissuader le départ de
nouveaux contribuables. Mais il n'a pas fourni pour l'instant de
résultats chiffrés.
"On a des indications de tendance", s'est bornée à affirmer dernièrement la ministre de l'Economie, Christine Lagarde. "Il y a beaucoup de gens qui, lorsqu'ils reviennent, ne viennent pas nous dire 'Coucou, j'arrive!'".

16.350 contribuables protégés en 2009

Le bouclier fiscal, qui plafonne les impôts à 50% des revenus, a protégé en 2009 16.350 contribuables. Ils ont bénéficié d'une restitution moyenne de 35.814 euros. Le coût total du dispositif est de 585 millions d'euros.
Il y a cependant de fortes disparités:
- 53% des bénéficiaires du bouclier fiscal (8.675 personnes) ne
paient pas l'impôt sur la fortune. Mais leur restitution modeste - 632
euros en moyenne - ne coûte que 5,4 millions d'euros.
- à l'autre bout de l'échelle, 1.055 contribuables (16 millions
d'euros de patrimoine) empochent une restitution moyenne de 363.872
euros, pour un coût de 383 millions d'euros, soit presque les deux
tiers du coût global du dispositif.
- les 1.945 contribuables dont le patrimoine est compris entre 7,3
et 16 millions d'euros, bénéficient d'une restitution moyenne de 66.107
euros, pour un coût de 128 millions d'euros.

"Un milliard d'impôt"

"Ce sont des gens qui, s'ils sont bénéficiaires d'un peu plus de 500
millions du bouclier fiscal, reversent près d'un milliard d'impôt. S'il
n'y avait pas eu de bouclier, ils auraient payé 1,5 milliard", a
justifié François Baroin.
"Il apparaît clairement à l'issue de cette audition que le bouclier fiscal ne protège pas les revenus du travail mais les revenus de la rente et du patrimoine", a commenté le président socialiste de la commission des Finances, Jerome Cahuzac.
"Il n'y a pas de retours massifs d'exilés fiscaux qui seraient allés avant le bouclier se réfugier en Suisse ou en Belgique
et qui grâce au bouclier seraient revenus. Le bouclier fiscal est une
injustice qui ne permet pas de rapatrier des fortunes", a aussi estimé François Hollande,
qui réclame comme tous les élus socialistes la suppression du bouclier
fiscal. "Avec la combinaison du bouclier et des niches fiscales, les
plus fortunés de notre pays arrivent à bénéficier d'un système qui leur
rembourse leur impôt de patrimoine et leur permet d'échapper à la
progressivité de l'impôt sur le revenu", a ajouté François Hollande,
qui plaide pour "une refonte de la fiscalité des revenus et du
patrimoine".
Le 20 mai prochain, les députés examineront une proposition de loi des députés PS "tendant à abroger le bouclier fiscal".
Le bouclier fiscal, mesure emblématique de Nicolas, a été décrié par la gauche, mais aussi par plusieurs personnalités de la majorité.

(Nouvelobs.com)

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Jeu 8 Avr - 11:23

Imposition ?
Bouclier fiscal ? Mais c'est quoi, ça ?
Pour quelqu'un de très riche, ça joue à peine sur son argent de poche !!!


http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/qui-sont-vraiment-les-super-riches_229812.html

Deux études de l'Insee décortiquent les revenus des 1% des salariés
les mieux payés et des 1% de ménages ayant les plus hauts revenus. Zoom.


C'est quoi un super riche en France?

L'Insee s'est penchée sur le 1% de la population française ayant le revenu
le plus élevé. Son critère exact est le "revenu annuel déclaré par unité
de consommation", sorte de revenu virtuel par tête au sein d'un ménage (le
concept a l'avantage de permettre des comparaisons). En 2007, ce club des 1%
les plus riches se caractérisait par un revenu supérieur à 84.500 euros.
Sachant que 90% de la population affichait un revenu inférieur à 35.677 euros.
Avec, entre les deux, 9% de "hauts revenus", selon la nomenclature de
l'Insee. Si l'on ne prend que la crème de la crème, le 0,01% de la population
du dessus, soit 5800 personnes, le revenu par unité de consommation varie de
688.000 euros à plus de 13 millions.


(..... )

Quelle est la part du salaire dans le revenu des
super-riches?

Alors qu'ils ne représentent que 1% de la population, les
super-riches reçoivent 5,5% des revenus d'activité (salaires, revenus
industriels et commerciaux...). Le montant moyen déclaré atteint 435.000
euros. Mais la moitié de leur richesse est ailleurs. Les super-riches
accaparent en effet 32,4% des revenus du patrimoine, pour un montant
moyen déclaré de 221.000 euros, et 48% des revenus exceptionnels
(plus-values mobilières ou exercice de stock-options), pour une rentrée
moyenne de 238.000 euros.


Les super riches paient-ils beaucoup d'impôts?
Les situations sont très variées. On est en tout cas très loin du
seuil du bouclier fiscal de 50% des revenus pour la très grande majorité
d'entre eux.
Ou même du seuil marginal de 40% de la dernière tranche
d'imposition de l'impôt sur le revenu. Et ce, grâce aux réductions et
aux déductions d'impôts. Selon l'Insee, le taux d'imposition moyen des
super riches (1% des plus hauts revenus) est de 25%. Seuls 9% reversent
plus de 35% de leurs revenus. Ce taux moyen tombe à 20% pour les 10% de
Français ayant les plus hauts revenus.

J'ai même lu que certains étaient en dessous de 15% !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Jeu 8 Avr - 20:01

Exclusif : le bouclier fiscal a sauvé 14 pauvres riches!

Emmanuel Lévy- Marianne | Jeudi 8 Avril 2010

Marianne s’est procuré la ventilation des bénéficiaires du bouclier fiscal millésime 2009. Comme le cru précédent, c’est encore une très bonne année pour nos amis les riches.


C’est le chiffre le plus emblématique du bouclier fiscal version 2009 : les 1 000 ménages les plus aisés parmi les heureux gagnants de ce drôle de loto, concentrent 63 % des gains du bouclier fiscal, soit presque les 2/3 de la super cagnotte de 585 millions d’euros remise en jeu chaque année. Voilà qui est déjà plus parlant que les chiffres évoqués par François Baroin. Le ministre du Budget cite plus volontiers la moyenne, soit un peu moins de 36 000 euros par foyer.

Ces 979 foyers (c’est le nombre exact) cumulent les revenus les plus
élevés (10% de revenus fiscaux les plus élevés, supérieurs à 43 761
euros par an, soit plus de 4 000 euros par mois de revenus perçus) et
les patrimoines les plus importants (plus de 16,35 millions d'euros).
Chacun d’entre eux a perçu un chèque moyen de 376 146 euros. En face de ce gain, la perte fiscale pour l’Etat est de 368 millions d'euros.
Résultat : alors qu’ils ne représentent que 6% des bénéficiaires, ils
captent près de 63% du coût total du bouclier.

Imaginons la scène. Ces 1000 ménages nécessiteux tendant leurs sébiles face aux 27 millions de familles de l’hexagone. Il faudrait alors que chacune d'entre elles verse 1,3 centime dans chacune des 1000 sébiles, soit un coût total de 13 euros par ménage.
Finalement, le bonheur du riche n'est vraiment pas cher !

Considérons à présent les 5632 Français qui gagnent plus de 43 761 euros tout en étant protégés par le bouclier. Eh bien ces privilégiés bénéficient de 91,7% des remboursements liés au bouclier fiscal. Le tout pour un coût de presque 537 millions d'euros pour la collectivité.


pour télécharger cliquer sur l'image:

On voit bien que, patrimoine ou pas, ces bénéficiaires ne sauraient être confondus avec de modestes contribuables écrasés injustement par l’impôt. D’ailleurs même Frédéric Lefebvre, à l’instar de la plupart
des porte-flingues de la sarkozye, a du mal à réciter son bréviaire sur
ce thème comme il le fit encore l’année dernière. Pourtant les Français
à revenus modestes et bénéficiaires du bouclier fiscal, n’ont pas
disparu.

Durant la campagne électorale, c'était le chant des partisans sarkozystes : des pauvres riches, ayant un gros patrimoine mais les poches vides. Tel était l'argument massue asséné à la télé et dans les meetings, qui justifiait le fameux bouclier fiscal. La statistique fiscale permet aujourd'hui de connaître leur nombre.

Ils sont ainsi 8 445 à disposer d'un revenu inférieur à 3 428 euros par an (10% des revenus les plus faibles), et un patrimoine de moins de 770 000 euros, donc non imposables à l'ISF.

Chacun d’eux a reçu un chèque de 565 euros du Trésor. Ce qui au final coûte peu au budget de l’Etat : 4,78 millions d'euros, soit 0,8% du coût total du bouclier, alors qu'ils représentent plus de la moitié (51%)
des bénéficiaires.

Qui sont-ils ?
Essentiellement des contribuables très modestes propriétaires de leur
logement, pour lesquels la taxe foncière représente une charge
importante. Ah, ben voilà enfin démontrée l'utilité du bouclier, aurait
pu dire Frédéric Lefebvre. Même pas car, avant même la mise en place du bouclier, leur cas était pris en compte par les services fiscaux, qui
voyant les limites de l’application trop rigoureuse de leur calcul,
limitaient sur demande leur imposition dans la plupart des cas.

Reste que les cas absurdes déjà identifiés l’année dernière sont encore
présents cette année. Ils sont encore 14 cette année, contre 20 en
2008, a posséder un revenu inférieur à 3428 euros tout en possédant un patrimoine supérieur à 16 millions d’euros. Bref des quasi clodos assis sur un tas d’or. L’Etat bonne mère a fourgué à ces nécessiteux — 3428 euros annuel, c’est moins que le RSA — un chèque de 220 000 euros chacun… Nécessiteux ? C'est vite dit. Car au regard de leur richesse, ces foyers s'avèrent surtout des super champions de la chasse à la niche fiscale.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !   Aujourd'hui à 5:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouclier fiscal : y'en a que pour eux !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contrôle fiscal : comment l'éviter et bien le gerer
» Coup de pouce fiscal sur les plus-values pour les armateurs
» siège auto dans une twingo ????
» Aucune RSG n'a d'impôts à payer s'ils sont bien faits
» Quel siege auto choisir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: