Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Subprime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Subprime   Lun 12 Mai - 20:58

En chiffres Les pertes des principales banques

Voici les chiffres des pertes essuyées par les principales banques mondiales pendant la crise du "subprime". Pour chaque banque sont précisés le montant des dépréciations opérées, le résultat 2007 et celui du premier trimestre 2008 et l'évolution du cours de Bourse du 18 juillet 2007, jour où Bear Sterns a annoncé la faillite de deux de ses fonds "subprime", jusqu'au 8 mai 2008 (chiffres en dollars sauf mention contraire) :

En France :


Crédit Agricole : 5 milliards de dépréciations, 4 milliards d'euros de bénéfice 2007 (-16%), -28% en Bourse
Société Générale : 2,6 milliards d'euros de dépréciations, 947 millions d'euros de bénéfice 2007 (-82%), -43% en Bourse
BNP Paribas : 851 millions d'euros de dépréciations, 7,8 milliards d'euros de bénéfice 2007 (+7%), -21% en Bourse

Aux Etats-Unis :

Citigroup : 35 milliards de dépréciations, 3,62 milliards de bénéfice 2007 (-83%), 5,1 milliards de pertes 1T, -53% en Bourse
Merrill Lynch : 29 milliards de dépréciations, 7,8 milliards de pertes 2007, 1,9 milliards de pertes au 1T, -44% en Bourse
Morgan Stanley : 9,4 milliard de dollars de dépréciations, 3,2 milliards de bénéfice 2007 (-57%), 1,55 milliard de bénéfice 1T (-42%), -35% en Bourse
Bank of America : 7,2 milliards de dépréciations, 15 milliards de bénéfice 2007 (-29%), 1,21 milliard de bénéfice 1T (-77%), -25% en Bourse
JPMorgan Chase : 5,2 milliards de dépréciations, 15,4 milliards de bénéfices 2007 (+6%), 2,37 milliards de bénéfice 1T (-50%), -4% en Bourse

En Grande-Bretagne :

HSBC :
17,7 milliards de dépréciations, 19,1 milliards de bénéfices 2007, -5% en Bourse
Royal Bank of Scotland : 13,3 milliards de dépréciations, 7,5 milliards de livres de bénéfices 2007 (+22%), -42% en Bourse
HBOS : 6,2 milliards de dépréciations, 5,71 milliards de livres de bénéfice 2007 (+3%), -49% en Bourse
Barclays : 2,7 milliards de dépréciations, 4,4 milliards de livres de bénéfice 2007 (-3%), -36% en Bourse

En Allemagne :

Deutsche Bank : 9,7 milliards de dépréciations, 6,5 milliards d'euros de bénéfice 2007 (+7%), 131 millions d'euros de perte 1T, -27% en Bourse
IKB : 1,5 milliard, 0,96 milliard de pertes sur le premier semestre de l'exercice 2007-2008, -84% en Bourse

En Suisse :

UBS : 37,4 milliards de dépréciations, 2,7 milliards d'euros de pertes 2007, 7,1 milliards d'euros de pertes 1T, -55% en Bourse
Crédit Suisse : 8,5 milliards de dépréciations, 5,33 milliards d'euros de bénéfices 2007 (+3%), 1,33 milliards d'euros de pertes 1T, -35% en Bourse.

Au Japon :

Mizuho Financial Group : 5,5 milliards de dépréciations, 310 milliards de yens de bénéfice 1T (-50%), -39% en Bourse





Subprime : le patron de Calyon serait sur le départ


L'éviction de Marc Litzler ferait l'objet de discussions au sein de l'état-major de Crédit Agricole. Il serait remplacé par Patrick Valroff.

Le patron de la banque d'investissement et de financement du Crédit Agricole ferait les frais de la crise des "subprime", indique Le Monde daté du dimanche 11 et du lundi 12 mai. "Marc Litzler est arrivé au plus mauvais moment à la tête de Calyon, en juillet 2007, lorsque la crise partie des Etats-Unis a éclaté, entraînant le déclin des activités de marchés des banques et de la structuration de crédits. Les dirigeants du Crédit agricole lui attribuent aujourd'hui la responsabilité d'une bonne partie des déboires", explique le quotidien du soir.

"Il faut des gestionnaires"
"Comme beaucoup de banques, nous avons sans doute connu une croissance imprudente au cours des dernières années dans les activités liées aux marchés financiers", confie un proche de la direction. "Les banquiers d'investissement, fussent-ils très bons, n'ont plus la cote. Il faut des gestionnaires".
Le journal précise que le départ de Marc Litzler, qui fait l'objet de discussions au sein de l'état-major, pourrait être avalisé lors d'un prochain conseil d'administration, le 15 mai.
Il pourrait être remplacé à la direction générale de Calyon par Patrick Valroff, l'actuel patron des services financiers spécialisés et de la société de crédit à la consommation Sofinco.
Marc Litzler a été nommé il y a neuf mois à la tête des activités de banque d'investissement du Crédit agricole. Il a passé quatorze ans à la Société générale, dont il a mis en place l'activité des produits dérivés d'actions, avant de rejoindre le Crédit agricole en 2004 pour y développer les activités de marchés.


Ils ne disent pas à quelle hauteur sera son parachute...euh!...sa prime de licenciement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Subprime   Lun 12 Mai - 23:54

Faudrait le larguer de très haut, et surtout...............sans parachute !! (ça lui apprendrait à faire de la haute voltige avec l'argent des petits contribuables) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Subprime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: